Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

Que manger à Dubaï ?

Publié par Koyangi sur 20 Juin 2012, 01:00am

Catégories : #Voyage, #Dubai, #Emirats Arabes Unis, #Restaurant

Comme dans la plupart des mégalopoles de la planète, on trouve de tout à Dubaï et au-delà même du tout car je n'ai jamais vu du Pont-l'évêque AOC ni du Brillat Savarin de France sur les buffets des hôtels 5 étoiles de Séoul, même au très chic The Shilla. Mais une fois de plus, c'est normal, c'est Dubaï !

 

June-2012-2231.jpgJune-2012-2235.jpgJune-2012-1935.jpgJune-2012-2230.jpgJune-2012-1934.jpgJune-2012-2236.jpgJune-2012-2237.jpgJune-2012-2238.jpg

 

Si j'aime autant les séjours dans un Palace, c'est non seulement pour le peignoir, les chaussons et le service de Conciergerie, mais aussi pour les petit-déjeuners somptueux ! Au Palace The Old Town de Dubaï, je mangeais un brunch tous les matins dans un décor de rêve en me servant à loisir de mets froids et chauds dans l'une des nombreuses stations où j'ai déniché entre autres du beurre Echiré des Deux-Sèvres, toutes sortes de laits végétaux et animaux comme le lait de chamelle, des curries indiens présentés dans des cocottes Staub (un jour, j'aurais une cocotte Staub ! J'en ai vu en vente à Dubaï Mall, mais Lui m'a dit que je n'allais pas rentrer en Suisse avec une cocotte Staub, tss tss), différents jus de fruits frais pressés (j'ai moyennement aimé le jus de concombre), des oeufs sous toutes les formes, du miel en rayon, etc., etc.

 

The Palace The Old Town / Downtown Burj Dubai / Dubaï 9770 / United Arab Emirates

 

En ce qui concerne la cuisine des Emirats Arabes Unis digne de ce nom, j'ignore si elle existe à proprement parler puisque le seul "repas de touriste" que nous avons fait comprenait des spécialités du Moyen-Orient, très influencées par la cuisine libanaise.

 

DSCN7068.JPG

 

Lui et moi, nous détestons les activités touristiques, sauf lorsqu'on se retrouve en plein désert et qu'on n'a pas vraiment le choix du restaurant ;o) Ce soir-là, c'était l'offre package buffet arabe sous une tente de bédouin et spectacle de danse orientale.

 

DSCN7074.JPG

 

En entrée, quelques bouchées très sèches farcies d'épinards et de viande dans une pseudo assiette traditionnelle en terre cuite mais qui était du plastique (mouais). C'était ni bon ni mauvais

 

DSCN7076.JPG

 

En plat principal, de la viande de boeuf grillée avec de très bonnes côtelettes d'agneau, du hoummous, du taboulé, une espèce de ratatouille, un épi de maïs que tu te demandes ce qu'il fait là et de la salade de pommes de terre (gné ? Pour plaire aux touristes allemands ?)

 

DSCN7087.JPG

 

Lassés par cette médiocrité, nous n'avons pas attendu le buffet de desserts et avons demandé à notre chauffeur de nous ramener à l'hôtel, Lui n'étant guère excité par la danseuse qui "avait un gros ventre et le visage carré comme un mec".

 

Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas, je n'achète jamais de guides de voyages mais prends régulièrement des notes sur une ville ou un pays que je stocke ensuite sur mon iPhone au hasard des rencontres que je fais, des émissions télévisées (aaaah, Bobby Chinn, mon héros !) que je regarde ou des revues que je lis. A Dubaï, j'avais deux restaurants que je voulais absolument tester : l'At.mosphere au 122e étage du Burj Khalifa et le restaurant argentin où Lui avait dîné lors de son séjour professionnel et dont il ne se rappelait plus du nom si ce n'est qu'il était au centre-ville au pied du Burj et qu'il était fantastique (super comme info) !

 

Pour réserver une table à l'At.mosphere de Dubaï, il faut s'y prendre longtemps à l'avance car l'endroit est très couru ou alors avoir un excellent Concierge qui en quelques coups de fil vous arrangera la soirée à partir de 22h ! On vous préviendra alors qu'il vous faudra dépenser un montant minimum de USD 100.- par personne ce, afin d'éviter tout malentendu sur cet endroit chiquissime et, si vous n'avez pas d'objection, on vous remettra le Dress Code de l'établissement : Tenue élégante pour les Dames et pour les Messieurs, pas de shorts, pas de manches courtes, pas de sandales sauf s'ils sont portés avec la dishdash ou taoub (la longue robe blanche des Emiratis) et le keffieh. Dans un Dress Code comme celui-ci, il faut lire : "Tenue qui proute" (c) Gwendy et c'est tout de suite plus clair !

 

Sheikh-zayed.jpg32.jpg46306304.jpg

 

L'accueil à l'At.mosphere - (c) photos : Internet - est très protocolaire et j'ai eu l'impression de passer la sécurité dans un aéroport avant d'être accueillie par une hôtesse blonde qui ressemblait à un Top Model et qui nous a accompagnés dans l'ascenseur jusqu'au 123ème étage (je crois bien que son job à la Top Model, c'est de sourire et d'appuyer sur un bouton... Ma foi, il n'y a pas de sot métier). Si je devais comparer le Burj Khalifa à l'Empire State Building qui fait la moitié de la taille du Burj, je dirais que le trajet en ascenseur (d'une traite pour le Burj Khalifa contrairement à l'Empire State Building où il faut changer d'ascenseurs) est vertigineux : on passe du 0 au 123ème en 60 secondes et on doit déglutir ou bouger les mâchoires pour atténuer la pression sur les oreilles comme dans un avion !



DSCN7093.JPGDSCN7092.JPG

Dans un décor moderne et sombre dominé par la couleur rouge, nous avons commencé notre repas par une verrine en guise amuse-bouche et avons croqué (enfin moi, plutôt que Lui) dans un pain exquis à la croûte super fine et croustillante puis avons passé aux choses sérieuses :



DSCN7094.JPGDSCN7095.JPGBeef tartare - Wagyu carpaccio with Sturia Caviar

Le dressage du tartare était parfaitement maîtrisé mais nous avons été déçus par l'assaisonnement inexistant. On sentait très bien le carpaccio de boeuf Wagyu à la consistance grasse et onctueuse mais il aurait fallu relever cette entrée d'une manière énergique ! Et ce n'est certainement pas les quelques grains de caviar anecdotiques qui allaient changer quoique ce soit...

DSCN7096.JPG

 

En plat principal, Lui a choisi des grillades, spécialités de l'At.mosphere : gambas et boeuf de kobé qui n'avait rien à voir avec la merveille suprême que mon Frangin nous avait fait goûter ! Philosophe, Lui a remarqué que son morceau venait probablement d'une partie moins fondante du boeuf de kobé que le filet... Quant à moi, j'ai opté pour du poulet fermier

 

DSCN7098.JPG

 

Il n'y a pas de quoi s'étouffer avec la minuscule salade servie comme garniture avec la grillade... 



DSCN7097.JPGLabel Rouge Chicken - Crispy skin with asparagus, morels and aromatic broth

Très bon, rien à redire ! 



DSCN7099.JPG

 

Pas de desserts pour nous, mais j'ai mangé toutes les mini madeleines apportées avec le café !



DSCN7100.JPG

L'At.mosphere ne m'a pas laissé un souvenir impérissable mais cela vaut la peine d'y aller pour l'expérience et la vue. Malgré la qualité des produits, la petite boîte de chocolats et le trajet en Lexus pour nous reconduire à l'hôtel qui se trouvait à 5 minutes à pied (la classe jusqu'au bout), j'aurais souhaité vivre une vraie aventure gustative avec des prises de risques et des plats qui "pepsent" (c) Top Chef.



At.mosphere / Burj Khalifa / 122nd Floor / Dubai / United Arab Emirates



En nous baladant un soir autour du Burj Khalifa, Lui a reconnu la terrasse et l'éclairage au plafond du restaurant argentin dont il m'avait parlé et qui n'était autre que l'Asado, l'un des trois restaurants de notre hôtel ! Ni une ni deux, nous n'avons pas tardé à y dîner et nous ne l'avons pas regretté !



June-2012-1951.JPG 

Vue imprenable sur le Burj Khalifa



DSCN6923.JPG

Un pain entier et des grissini généreusement garnis

DSCN6924.JPG 

Une entrée d'empenadas à la viande, au fromage et aux épinards que nous nous sommes partagés



DSCN6925.JPGDSCN6927DSCN6926.JPG

 

Le clou du repas : une entrecôte grillée juteuse et moelleuse à tomber accompagnée de grosses frites à se rouler par terre et des sauces variées dont la célèbre Chimichurri, marinade typiquement argentine ! Arf, j'en salive encore !!!



Un petit mot sur les vins qui sont extrêmement chers à Dubaï. Il faut compter CHF 20.-/EUR 16.- le verre ! D'un côté, ça se comprend car nous sommes en terre musulmane, de l'autre, à ce prix-là, il n'y a pas de quoi se saoûler ! De toute façon, faire un scandale dans la rue en état d'ébriété est sévèrement sanctionné par la justice émirienne par un ou deux ans de prison et une expulsion à vie du territoire...



Asado / The Palace The Old Town / Emaar Boulevard / Sheikh Zayed Road / Dubai 9770 / UAE



CM6488823-Siddharta-Lounge_.jpg(c) photo : Internet

 

Nos amis expatriés R., VIP chez Louis Vuitton (ça, c'est un métier prout ! ;o)) et F., à qui nous avions repris l'appartement où nous logeons actuellement, nous ont proposé de nous retrouver dans un lieu digne de tous les superlatifs : le Siddharta Lounge Dubai ! Dans une atmosphère branchée et raffinée à l'extrême, nous avons grignoté des tapas tous plus bons les uns que les autres en discutant à bâtons rompus. F. m'a ainsi appris qu'à Dubaï, elle pouvait laisser son sac dans sa voiture sans crainte qu'on le vole, que si j'avais besoin d'un médicament là tout de suite au Siddharta, je n'avais qu'à appeler une pharmacie et un coursier viendrait aussitôt me le livrer où que je sois en ville et que tout est fait sur place pour aider les familles avec les enfants contrairement en Europe : dans les restaurants, les petits sont les bienvenus et il y a toujours quelqu'un pour les distraire en leur apportant du papier et du matériel de coloriage et aux caisses des supermarchés, un employé emballe les courses dans les sacs avant de les porter jusqu'au coffre de la voiture ! Quand je pense aux mamans en Suisse qui doivent se battre avec le chariot de nourriture, la poussette et parfois un ou deux enfants qui crient à leurs côtés à la Migros et à la Coop, je me dis qu'elles ont bien de la chance les Dubaïotes !

 

DSCN7102DSCN7103

 

Bien sûr, il y a des choses que R. et F. regrettent de la Suisse : la verdure, la couleur, les paysages qui ne sont pas uniformément plats et les changements de saison ! A Dubaï, il ne pleut qu'un maximum de 7 jours dans l'année et il n'y a pas de bulletin météo faute de pouvoir annoncer autre chose que : "Le temps sera beau et chaud sur tous les Emirats !"

GH2-Siddharta-7668(c) photo : Internet

 

Avant de les quitter, nous avons promis à nos amis que cet été quand ils seront en vacances dans la région, nous les inviterons chez nous - soit leur ancien chez eux - pour manger le tartare de boeuf de Lui, ayant constaté qu'à Dubaï, aucun Chef ne sait le préparer !

 

Sinon, F. conseille vivement deux restaurants à Dubaï que nous n'avons pas eu le temps de tester : le Zuma au DIFC (restaurant japonais comme celui de Londres) et le Roberto ! Réservation recommandée.



Siddharta Lounge Bar / Jumeirah Beach Road / Dubai Marina / Grosvenor House Dubai / Dubai / UAE



Nous avons certes fait le plein d'adresses urf et proutes à Dubaï mais on peut très bien y manger pour pas cher, notamment dans les centres commerciaux où règnent les enseignes américaines comme PF Chang, Dean & Deluca, Cheesecake Factory (qui n'était pas encore ouvert quand j'y étais, ouiiiiiiinnn), McDonald's, Starbucks, etc. Voici un petit florilège qui m'a fait penser à notre voyage à New York :  

 

June-2012-1960.jpgUn Smoothie Reviver au Tonic Juicebars : pomme, carotte, orange, betterave rouge

 

June-2012-1966.jpgUn plat thaïlandais préparé à la minute avec un Som Tam (salade de papaye verte)

 

June-2012-1964.jpgUn Red Velvet Cheesecake chez Magnolia Bakery Bloomingdale's

 

La veille de notre départ, nous avons décidé de rester à l'hôtel et de profiter du buffet incroyable proposé à l'Ewaan, le restaurant où nous prenions le petit-déjeuner : langoustes et huîtres à gogo, fromages français affinés, viandes rôties, station monstrueuse de desserts, le paradis pour une goulue comme moi !

 

DSCN7113.JPGDSCN7109.JPGDSCN7110.JPGDSCN7114.JPG

 

Ewaan / The Palace The Old Town / Al Doha Street / Dubai / United Arab Emirates

Commenter cet article

Hélène 21/06/2012


Une seule chose, une seule!!! m'a fait sacrément saliver : les fromaaaaaaaaaages! argh! miam slurp miam là tout de suite j'en mangerais bien, même si il est 7:30 ... hummm ....

Mitsue 21/06/2012


Merci pour cette revue et pour nous faire découvriri de nouveaux endroits :)

jj 26/06/2012


Je ne comprends pas bien l'intérêt de manger argentin à Dubaï...

Yuki 26/06/2012


Mais JJ, vous n'avez rien compris, c'est justement tout l'intérêt de la chose ! C'est comme manger de la fondue savoyarde à Pékin : çà s'appelle du "snobisme"...

Anne-Laure 02/07/2012


Que dire si ce n'est que je sors de table et que tu as réussi à me rouvrir l'appétit. Me reste plus qu'à me jeter sur le chocolat. Vilaine ! ;)


Et quelle surprise ce Magnolia Bakery en plein DubaÏ. Est-ce qu'il y a des spécialité culinaires là-bas ? Ou cela ressmble à la nourriture libanaise comme vous avez goûté ou du Maghreb ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents