Koyangi Bacalhau

Koyangi Bacalhau

No 97. Un agenda (sans anneaux)

Publié par Koyangi sur 7 Février 2012, 23:00pm

Catégories : #Les objets

504acc341cd811e1a87612313804ec91_7.jpg

 

Moi : Dis, Chou, je ne comprends pas, j'ai reçu une facture de la douane suisse me demandant de régler la somme de CHF 48.-/EUR 39,70 pour un achat de fourniture scolaire à l'étranger et je ne vois pas de quoi il s'agit !

Lui : Tu es sûre que tu n'as rien commandé ces dernières semaines ?

Moi : Noooonnn, je ne commande jamais rien sur Internet...? Ah, mais oui, ça doit être mon agenda Smythson !

Lui : Quoi, un agenda ? Mais tu es folle ! Quel prix as-tu payé pour que la douane te taxe de CHF 48.- supplémentaire ? En tout cas, tu t'es bien gardée de m'en parler.

 

Folle, je le suis, okay. Mais pourquoi aurais-je dû en parler à Lui ? De toute façon, il ne comprendra jamais que l'on puisse mettre £125.- dans un agenda et encore moins que je le personnalise avec mon pseudo "Koyangi" gravé en lettres d'or avec un petit coeur, pour la coquette somme de £49.- (£5.79 la lettre et £8.33 le motif).  

 

gift-smythson-packaging.jpg

Pour le prix, on a droit à un joli emballage : une belle boîte bleue en carton fermée d'un ruban en tissu épais. Chaque détail compte, je ne vais pas me plaindre ! (c) Photo : Internet.

 

Alors, oui, il faut être particulièrement timbrée (ou snob ou les deux) pour acheter un agenda à ce prix-là sans compter les frais de port par DHL en sus. Mais comme dit ma maman "Quand on aime, on ne compte pas !" 

 1007632.jpg 

Cependant, cet agenda n'est pas un agenda comme les autres, c'est un Smythson ! Et Smythson, marque fondée en 1887 et adoubée de quatre labels royaux simultanément, c'est le chic intemporel à l'anglaise, synonyme de luxe raffiné et sans ostentation. Un Diary Smythson est à l'agenda ce qu'une Bentley est à la voiture, reléguant loin derrière lui les carnets Moleskine chers au coeur des blogueuses parisiennes. Je peux l'affirmer car avant mon Mayfair Diary Purple Smythson*, j'avais un agenda Moleskine.

 

Qu'a donc de si particulier cet agenda Smythson pour que j'en sois aussi fanatique ?

 

D'abord, ce qui surprend, c'est sa légèreté. Les feuilles bleu clair et dorées sur tranche, caractéristiques de la marque, sont presque aussi fines que du papier bible (50 grammes par m2) tout en restant parfaitement opaques, ce qui est une vraie prouesse ! Je peux utiliser mon stylo plume et corriger mes erreurs avec un effaceur sans que la page se tache d'une auréole disgrâcieuse contrairement au kakebo de Dominique Loreau dont la qualité du papier laisse à désirer.

 

Ensuite, pour la puriste que je suis, j'ai la certitude que ce produit n'est pas contrefait en raison du motif en filigrane (un globe terrestre) qui apparaît au moins une fois sur chaque page et que l'on voit en transparence à la lumière. Cette garantie d'authenticité est tellement complexe à reproduire que Smythson la fait réaliser par une maison anglaise qui imprime également des billets de banque.

 

Enfin, la reliure qui n'a presque pas changé depuis 1890, est confectionnée à la main dans un cuir exceptionnel disponible en plusieurs teintes, de la plus sobre à la plus vive, qui se patine et s'embellit au fil du temps. Et que dire de l'aura de cette marque légendaire liée aux destins des grands de ce monde depuis plus d'un siècle, comme par exemple la Reine Victoria, John Fitzgerald Kennedy ou encore la Princesse Grace (Kelly) de Monaco ? N'en jetons plus !

 

1007632a.jpg

 

Pour ceux qui souhaiteraient des informations pratiques sur l'agenda, on trouve à l'intérieur* :

  • Les calendriers 2011 à 2013 avec les dates des principales fêtes dans le monde, ce qui est bien pratique pour mes résolutions ;o) même si je me demande comment on célèbre la naissance de George Washington le 20 février ou le "First Day of Diwali" le 13 novembre
  • Les événements sportifs et culturels en Angleterre et aux USA, les adresses des théâtres, cinémas, clubs, musées et restaurants à Londres et à New York, un tableau indiquant les années des crus millésimés, les semestres des grandes universités anglaises et américaines, le système de conversion métrique et de tailles pour les vêtements, les fuseaux horaires, les heures de lever et de coucher du soleil ainsi que les phases de la lune à Londres ainsi que les meilleures dates pour chasser le faisan ou taquiner le saumon et la truite en Angleterre, ce qui est toujours très utile de savoir ;o)
  • Une page vierge pour les contacts
  • Une page pour les jours importants à se rappeler : j'y ai inscrit les dates des fêtes pour mes résolutions
  • Un planning 2012 et un planning 2013 à remplir
  • L'agenda proprement dit, qui, chez Smythson, commence le 28 novembre 2011 et se termine le 6 janvier 2013 contrairement aux agendas classiques, mais je ne cherche pas à en comprendre la raison, après tout, c'est un agenda anglais ;o)
  • Un tableau pour les futurs engagements en 2013
  • Une page vierge de mémorandum
  • Plein de pages vierges que j'utilise pour noter ce qui me passe à l'esprit : mes horaires, les restaurants où je suis allée, avec qui et ce que j'ai mangé, des recettes glanées au vol, des citations qui me parlent, etc.

Je crois bien avoir trouvé mon Graal en matière d'agenda et je ne suis pas prête d'en changer ! J'éviterais en revanche de graver mon pseudo la prochaine fois au profit de mes initiales, ce qui sera de meilleur goût et coûtera moins cher ! ;o)

 

*Photos (c) Smythson

 

Smythson / 400 Oxford Street / Marylebone / London W1C IJS / Great Britain

 

Que disent mes livres sur le sujet ?

  • L'Art de l'essentiel : Du moment que je me tiens à un seul agenda, qu'il est de bonne facture et un bel objet en soi, je crois que j'ai tout bon. En plus, c'est très wabi-sabi comme approche esthétique puisque l'agenda se bonifie avec le temps (bon, comme si j'allais le garder après le 6 janvier 2013...) !
  • La Parisienne : Aucune idée, Inès de la Fressange ne parle pas d'agenda dans son guide. Je fais quoi ? ;o) J'achète celui qu'elle a publié, pardi ! 
  • No Impact Man : L'agenda est fait en Angleterre et non en Suisse. Je ne t'explique pas son coût en émission carbone surtout qu'il a été envoyé par DHL, qui dit avion, qui dit voiture, qui dit pollution ! Puis, l'utilisation de toutes ces vaches et ces arbres qui sont morts juste pour satisfaire le caprice de quelques poseuses qui ne savent plus quoi faire de leur argent, c'est rien que du gâchis. Et l'or des gravures et des feuilles, on sait d'où il vient ? Pouffiasse !
Commenter cet article

Mitsue 25/04/2012


Hello :) J'ai découvert ton blog récemment, mais il m'a telement plus que je l'ai parcouru de long en large (je suis arrivée chez toi en cherchant un article sur DL ; les grands esprits se
rencontrent). J'aime beaucoup ton agenda et en plus le violet est ma couleur fétiche ;)


J'utilise aussi un agenda papier. Cette année ce sera jusqu'en septembre un Quo Vadis (très bon papier pour les plumes) puis jusqu'à la fin de l'année ce sera un gratuit de mon infirmière et
l'année prochaine je reprends un Quo Vadis (un Time&Life : http://quovadis.eu/site/page-collection/agenda-time-life/ parce qu'il y a de la place pour TOUS les jours de la semaine). Et
puis pour no impact man ils sont fait en papier PEFC ;)


Depuis deux ans environ je suis revenue aux plumes car étant amoureuse des couleurs cela me permet d'écrire avec autre chose que du bleu et du noir. Pour ma part j'utilise plutôt la marque Sailor
qui fait d'excellente plume et dont les stylos sont discrets. Dans mon boulot je passe déjà pour une hurluberlu parce que je refuse d'écrire au bic crystal. J'écris beaucoup et souvent je
travaille en extérieur et ces stylos me donnent mal aux mains et n'écrivent pas quand il fait froid et humide. Donc en tout terrain j'ai un stylo-bille uni-ball Power Tank et au bureau, la plume.
Même si l'investissement de départ est plus conséquent sur une année cela est plus économique car mon plume se recharge (en poussière de lune de chez J.Herbin ou Ku-Jaku de Pilot Iroshizuku. La
classe n'est-ce pas ? ;) ) et mon bille dure plus d'une année.


Et pour finir (je sais je suis bavarde :p) je crois que les grands esprits se rencontrent finalement : une de mes meilleures amies est coréenne, ma soeur vie en Suisse et je suis aussi fan de DL
(d'ailleurs dans 99 objets elle parle du stylo dans la page sur l'agenda, mais elle préconise le bic 4 couleurs, arf...)

Mitsue 25/04/2012


PS : pour compléter ta papèterie je ne peux que te conseiller les cartes de vistes de chez Moo (http://www.moo.com) qui font toujours leur petit effet. Je les utilise pour mes cours de tricot et
au moins on se souvient de moi ;)

Quenouillette 19/08/2012


Dis-donc, je ne suis pas très sûre de la réaction de DL : elle dirait plutôt qu'il faut un filofax, car tu peux enlever les pages non essentielles et en rajouter d'autres à la fin de l'année afin
de ne pas avoir de "rupture" au changement d'agenda. Et il n'aura pas le temps de devenir wabi sabi.... Ca craint! ;-)))

Quenouillette 21/08/2012


Hihi! Tu as raison, moi, je ne supporte pas les Filofax pour la bonne raison que... je trouve les anneaux très moches. En plus la taille des pages n'est pas du tout rentable par rapport à l'objet
fermé!

tulipe 01/01/2013


genial ton agenda!!!


je ne sais pas si on en trouve en france ! mais perso g opté pour un paperbanks


xx

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents